Un weekend hivernal à Bari

Un weekend hivernal à Bari

En plein hiver, au mois de février 2020, j’ai eu l’opportunité de me rendre à Bari le temps d’un weekend. Bari est l’une des grandes villes du sud de l’Italie et chef-lieu de la région des Pouilles. Ouverte sur la mer Adriatique, elle est connue pour ses ports qui font le lien entre l’Europe, les Balkans et le Moyen-Orient.

Il est vrai que la ville n’est pas toujours appréciée à sa juste valeur. En effet, elle est trop souvent vue comme un lieu de passage par les nombreux croisiéristes ou comme point de départ pour visiter la région des Pouilles. Mais Bari a un charme certain, celui d’une ville du sud de l’Italie qui a su rester authentique.

Avant de séjourner un weekend à Bari, certains amis m’ont dit qu’il n’y avait rien à faire dans cette ville. De surcroît, en plein mois de février, j’avais peur de trouver ville morte. Il est vrai que l’activité touristique ralentit à cette période de l’année. Néanmoins j’ai eu la bonne surprise de découvrir une ville animée où les bonnes adresses ne manquent pas.

Jour 1

Bien que la ville soit très étendue, sa richesse historique et culturelle se concentre dans le centre historique, le Bari Vecchia. Situé entre le nouveau et l’ancien port, il est entouré d’anciennes fortifications.

Nous avons débuté notre visite par le Château Normand-Souabe. Véritable forteresse, il a été construit au XIIè siècle, puis renforcé au XVIè siècle, ce qui explique en partie son très bon état actuel. Il se visite pour 3€.

En face de l’entrée du château se trouve la Strada delle Orecchiette, qui se traduit par la rue des orecchiettes. On y accède par la Via Arco Basso. Les orecchiettes sont des pâtes en forme de petites oreilles originaires des Pouilles. Portes ouvertes, linges qui sèchent au balcon, ce lieu plein de vie est authentique. Les habitantes, parfois très âgées, confectionnent ces pâtes traditionnelles et les font sécher sur des étendoirs. C’est vraiment notre coup de coeur !

Ensuite, nous avons visité la Basilique Saint Nicolas. Le bâtiment est de style roman et abrite un magnifique plafond de style baroque. Il est à noter que cette basilique est très importante pour les religieux car elle abrite la crypte et les reliques de Saint Nicolas, l’un des saints les plus vénérés au monde. Au point même que le Pape s’y déplace régulièrement. Encore un incontournable de Bari !

Puis, nous avons poursuivi notre promenade sur le front de mer, appelé Lungomare. La promenade s’étend jusqu’au vieux port et même au-delà.

L’après-midi, nous avons assisté à une représentation au Teatro Petruzelli (Alice de Moses Pendleton). Détruit par un incendie en 1991, il est reconstruit avant de rouvrir ses portes en 2009. Si vous souhaitez assister à une représentation, pensez à réserver à l’avance, c’est souvent complet.

Après une journée de visite c’est l’heure de boire un spritz – à base d’apérol et de prosecco – et de manger une bonne pizza.

Jour 2

Après un petit déjeuner composé d’un croissant à la crème avec un café, ou un chocolat crémeux pour certains, nous nous sommes rendus au Teatro Margherita. Ancien théâtre, il abrite aujourd’hui un musée d’art contemporain. Le réel intérêt de ce théâtre est surtout son architecture extérieure.

En fin de matinée, derrière le Teatro, certains pêcheurs vendent leurs prises à la criée (poissons et poulpes) tandis que d’autres jouent aux cartes en sirotant une bière. Encore un lieu qui semble figé dans le temps.

Teatro Margherita et le vieux port de pêche

Nous avons profité de notre dernière après-midi et soirée à Bari pour découvrir le quartier moderne et faire du shopping. L’artère commerçante est la Via Sparano da Bari. Elle mène jusqu’à la gare centrale de Bari en passant devant l’Université Aldo Moro.

En résumé, une à deux journées suffisent pour visiter Bari, idéal sur un weekend. En effet, au-delà de 2 jours à Bari, je vous conseille de visiter la région des Pouilles en louant une voiture ou en train. De ce fait, nous avons décidé de prendre le train pour Polignano a Mare. Ainsi, si vous souhaitez visiter la région des Pouilles vous pourrez admirer la ville perchée sur les falaises de Polignano a Mare, les maisons blanchies d’Alberobello, Lecce ou encore le centre historique de Gallipoli.

Je vous invite à lire cet article sur Polignano a Mare pour savoir comment s’y rendre et connaitre les incontournables à voir.

Bonnes visites 🙂

Cet article a 2 commentaires

  1. Vincent Manem

    Merci pour ces infis. L’aéroport est-il facile d’accès !?

  2. Adrien M

    L’aéroport est très facile d’accès depuis le centre. Comptez environ 25min en train pour rejoindre la gare centrale de Bari depuis l’aéroport. Il vous en coûtera 7€ avec le train FM2 ou le FR2. Toutes les infos ici https://www.ferrovienordbarese.it/times.

Laisser un commentaire