Le Parc National de la Gaspésie

Le Parc National de la Gaspésie

Situé en plein cœur de la région, au sud de Sainte-Anne-des-Monts, le Parc National de la Gaspésie est géré par la SEPAQ (Société des Établissements de Plein Air du Québec). Cet organisme, exploite plusieurs parcs dans la province du Québec. Nous reviendrons par ailleurs avec d’autres articles sur les différents parcs que nous avons explorés.

Lors de notre road trip au Québec, nous avons décidé d’y consacrer deux journées.

Présentation du parc

Le Parc National de la Gaspésie est réputé pour ses différentes randonnées dans les montagnes notamment celles du Mont Albert et du Mont-Jacques-Cartier. Une ascension à plus de 1000m d’altitude. Ça peut vous paraître bas, mais le Quebec ne dispose pas de sommet à très haute altitude. Pour en trouver, il faut se rendre davantage à l’est, dans les Rocheuses. Le parc compte également des petites randonnées pour les familles. Son autre atout ? La présence d’orignaux (ou élans).

Nous avons passé deux jours dans ce parc : la première journée, nous l’avons consacré au Mont Ernest-Laforce ainsi qu’au Lac aux Américains. Deux randonnées qui se situent non loin l’une de l’autre, ce qui permet de les combiner.

La seconde journée, beaucoup plus sportive, a été entièrement consacrée au Mont Albert. Une ascension jusqu’au sommet ainsi que le tour d’une longueur de 17km. Le parc propose également plein d’autres randonnées et activités. Vous trouverez toutes les informations sur le site de la Sepaq.

plan du parc national de la gaspésie

Outre les différents campings, vous pouvez dormir dans un bel hôtel, le Gîte du Mont Albert. Nous n’y avons malheureusement pas dormi mais avons passé deux belles après-midis à récupérer de nos randonnées. Les campings sont complets rapidement et se réservent des mois à l’avance… Si vous avez en la possibilité, n’hésitez pas à les réserver très tôt.

Le Mont Ernest-Laforce

Pour optimiser nos chances d’apercevoir des orignaux, nous avons démarré la randonnée au Mont Ernest-Laforce à 8h. Nous n’en avions pas vu au Parc National de Forillon car nous avions débuté nos randonnées trop tardivement. Nous voulions donc y être tôt pour avoir moins de monde avec nous. Et effectivement, nous étions quasiment seuls. Seulement un monsieur était avec nous (qui était aussi là pour essayer d’en voir).

Le Mont Ernest-Laforce est réputé pour en voir. Seulement, les orignaux, comme beaucoup d’autres animaux, n’aiment pas forcément la présence des humains. Il faut donc être calme, hyper silencieux et très attentif. Si vous êtes avec des enfants, évitez de faire trop de bruit.

Le sentier, d’une distance de 4,6km, démarre très tranquillement. Nous tombons sur une première « pintade » ou perdrix ou Gélinotte huppée.

poule sur le sentier Ernest Laforce

Puis nous avons débuté la montée où le paysage change petit à petit. Un magnifique panorama s’est ouvert à nous avec une vue sur tout le massif gaspésien. Malgré nos regards attentifs, toujours pas d’orignaux à l’horizon.

sur le sentier Ernest Laforce
sur le sentier Ernest Laforce

Nous attaquons donc la descente, toujours dans le plus grand calme et entendons soudain un bruit. Un bruit qui ressemblait à un hennissement… Nous nous sommes arrêtés net. Et un orignal mâle est passé à 50m de nous. Nous étions tellement excités ! Malheureusement, nous n’avons pas eu le temps de le prendre en photo mais nous avons été impressionnés par la taille de l’animal et de ses bois. Il s’est rapidement enfoncé dans les bois pour se cacher. Nous continuons et 30m après, nous entendons un autre bruit. Pas de doute, il s’agissait d’un autre orignal. Et quelle surprise, une femelle avec son petit ! Nous avons eu la chance de pouvoir les observer pendant de longues minutes.

La descente s’est faite très tranquillement. Vous vous doutez bien que l’on a adoré cette randonnée ! Outre le fait d’avoir vu nos premiers orignaux, nous avons adoré ce calme et cette solitude. Seuls les sons de la nature nous entouraient. Tellement plaisant !

Le lac aux Américains

Après le Mont Ernest-Laforce et grâce aux conseils du Routard, nous avons continué au lac aux Américains. Randonnée plus courte, 2,6km et moins difficile que la précédente. Nous sommes arrivés et le parking était rempli. Fini la tranquillité ! Une balade très accessible pour tout le monde et donc assez populaire. Vous arriverez au lac glaciaire avec un très beau panorama sur les montagnes. Cependant, si vous voulez être dans la quiétude, passez votre chemin. Des tables de pique-niques sont mises à disposition, vous pouvez donc faire un stop pour manger. N’hésitez pas également à vous baigner !

lac aux américains

Nous avions réservé un emplacement de camping à la Vallée VR sans trop savoir à quoi nous attendre. On préférait dormir dans le parc car le camping sauvage y est interdit. Malheureusement, tous les autres campings étaient déjà complets…. Nous vous déconseillons la Vallée VR. Il s’agit simplement d’un parking mis à disposition. Le point positif, hormis sa situation, est sa vue sur le Mont Albert.

Nous consacrerons un article entier au Mont Albert. Une randonnée où nous avons soufferts, mentalement et physiquement… où nous sommes passés par tous les états, de la joie, de l’énervement puis de la satisfaction. N’hésitez pas à vous abonner à notre blog pour ne pas louper l’article. Et si vous aussi vous êtes allés au Parc National de la Gaspésie, n’hésitez pas à nous donner votre avis !

Laisser un commentaire