You are currently viewing Une journée sur l’Ile Bonaventure : l’observation des Fous de bassan

Si vous prévoyez un séjour en Gaspésie, vous passerez surement par la ville de Percé. Percé, on y vient avant tout pour son rocher, et pourtant, le véritable trésor se cache à quelques centaines de mètres de là, dans le Golfe du Saint-Laurent. Apercevable depuis le continent lorsque la brume se dissipe, l’Île Bonaventure est le lieu d’un spectacle à couper le souffle. Digne d’un reportage du National Géographic, l’île abrite la plus grande colonie de Fous de Bassan… au monde ! Selon la Sépaq, 110 000 individus viennent nicher ici tous les ans. Ce refuge pour espèces migratrices est l’un des coups de coeur de notre roadtrip au Québec.

colonie fous de bassan sur ile bonaventure

Où se situe l’Île Bonaventure ?

C’est dans la province de Québec, au bout de la péninsule gaspésienne, à Percé, que se trouve le Parc National de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé géré par la Sépaq. Afin de rejoindre ce coin de pays reculé, il vous faudra emprunter la route 132 et rejoindre Percé, que ce soit par le nord ou par le sud. Au départ de Montréal, comptez quasiment 1 000 kilomètres, qui traversent le Bas Saint-Laurent et toute la Gaspésie. Une fois arrivée à Percé, vous ne pouvez pas manquer l’île, situé dans le prolongement du Rocher Percé.

Comment s’y rendre ?

Tarif

Afin d’accéder au Parc National, munissez-vous de votre carte annuelle des parcs nationaux du Québec (80.25$) ou d’un accès quotidien (8.90$). Tous deux sont achetables en ligne sur le site de la Sépaq.
A cela s’ajoute les frais du traversier.

Attention, le parc n’est pas ouvert toute l’année… Il est généralement accessible de mai à octobre.

Traversier

Le service de traversier entre Percé et l’île est proposé par des entreprises privées. Comptez 40$ par personne pour un aller-retour (en plus des billets d’accès de la Sépaq). Les billets s’achètent dans le centre-ville, en face du Quai Percé. Nous vous conseillons d’acheter les billets au moins la veille pour le lendemain. De plus, certains bateaux font de le tour de l’île avec un passage près du rocher, d’autres non, renseignez-vous.
A noter qu’en 2020, le départ s’effectuait depuis le quai de l’Anse à Beaufils, à 10 kilomètres au sud, où se trouve la microbrasserie Pit Caribou.

Comme il s’agit généralement de bateaux touristiques (et donc pas de gros bateaux), le mal de mer peut vite arriver lorsqu’il y a de la houle… Alizée en a fait les frais alors qu’elle n’est généralement pas malade en bateau. La traversée peut être assez agitée en fonction de la météo. N’hésitez pas à vous renseignez avant d’acheter vos laissez-passer.

Les sentiers de randonnées

Fraichement débarqués, plusieurs sentiers permettent de rejoindre le plateau d’observation des Fous de Bassan et le Relais des Fous (fermé en temps de pandémie).
Le sentier Les Mousses, un peu plus escarpé que les autres, traverse un magnifique sous-bois avant de ressortir en haut des falaises qui offrent de magnifiques point de vue sur le Golfe. En chemin, nous croisons deux renards en quête de nourriture. Au fur et à mesure que nous approchons les Fous de Bassan se font plus nombreux et leurs cris nous parviennent de plus en plus fort. Aucun doute nous sommes sur le bon chemin.
Les plus pressés opteront pour le sentier Les Colonies, le plus direct et le plus facile. Féru d’histoire, empruntez le Chemin du Roy ou le Paget qui vous feront replonger dans la vie des insulaires.

renard sur l ile bonaventure

Nous vous conseillons d’emprunter le sentier Les Mousses à l’aller afin d’éviter le groupe débarqué en même temps que vous. Vous y croiserez peut-être quelques animaux. Au retour, optez pour le Chemin du Roy, d’où vous bénéficierez de magnifiques panorama le long des falaises. Ouvrez l’œil et vous apercevrez peut-être quelques phoques sortir la tête de l’eau. Enfin, vous terminerez la balade en profitant du patrimoine historique.

L’observation des Fous de Bassan

Les oiseaux des mers

Quel spectacle grandiose ! Chaque année, à l’approche des beaux jours, plus de 50 000 couples de Fous de Bassan viennent nidifier. Ce qui nous frappe d’abord est la proximité avec la colonie. Nous laissons les jumelles et le téléobjectif dans le sac. C’est avec fascination que nous observons ce balai incessant. Tous nos sens sont en éveil. Le vacarme est incroyable puis l’odeur nous rattrape. Lors de notre venue, les Fous sont en période de nourrissage. A tour de rôle, ils s’élancent vers le large pour pêcher avec sa manière si caractéristique, en piqué.

Nous assistons également à quelques combats… Surement entre mâle ou entre mâle et femelle. Rien ne permet de distinguer un mâle d’une femme à notre échelle.

Lorsqu’ils déploient leurs ailes, les adultes peuvent atteindre plus de 165cm d’envergure ! Ils sont pour celà considérés comme les plus grands oiseaux de mer d’Europe.

Les menaces

L’écosystème dont font partie les Fous de Bassan est fragile. Depuis quelques années, le taux de survie des oisillons est trop bas pour assurer la survie de la colonie. Le principal facteur est le manque de maquereaux à proximité de la colonie dû à la surpêche mondiale.

Quoi faire autour de l’Île Bonaventure ?

A voir

Tout d’abord, rendez-vous au Cap Mont Joli, d’où vous surplomberez le Rocher Percé (1$ symbolique vous sera demandé).

Afin d’avoir une vue d’ensemble sur le Rocher et l’île, prenez de la hauteur au Géoparc de Percé (sentiers et belvédères accessible gratuitement).

vue sur percé, parc national du rocher percé et ile bonaventure

A manger

A la haute saison, posez-vous en terrasse pour déguster une guédille au homard ou au crabe ! Nous vous recommandons également la microbrasserie Pit Caribou et le restaurant, La Maison du Pêcheur, pour déguster de bons produits locaux (les pizzas sont très bonnes).

Où dormir

Nous vous recommandons le Camping la Côte Surprise. Accessible aux tentes, vans et fifthwheel, il dispose d’emplacements avec vue sur le Rocher Percé, pour un prix raisonnables.

Notre avis

Nous avons adoré la journée (malgré la traversée). Nous sommes conscients cependant que le prix est un peu élevé surtout pour une famille. Si vous n’aimez pas les oiseaux, passez votre chemin. Par contre, si vous voulez découvrir comment cohabitent des milliers d’oiseaux et découvrir le plus important refuge d’oiseaux migrateurs d’Amérique du Nord, foncez ! Surtout si vous avez le beau temps avec vous…

Cet article a 2 commentaires

  1. Chantal

    Ça devait être impressionnant tous ces oiseaux. Le bruit et les odeurs !!!! Vous l’avez constaté ?

  2. Alizée B

    Oui c’est impressionnant ! On a quand même réussi à manger le midi malgré les odeurs 😁 Mais c’était beau, surtout que pas mal de bébés venaient de naître

Laisser un commentaire