You are currently viewing Randonnée en Gaspésie : le Tour du Mont-Albert

Marcheurs aguerris, aventuriers intrépides, le Tour du Mont-Albert est la randonnée à faire au moins une fois dans sa vie. Il est l’un des plus célèbres sommets des monts Chic-Chocs. C’est au cœur de la péninsule gaspésienne, dans le Parc National de la Gaspésie que se trouve ce sommet culminant à 1 154 mètres. Il est le 9ème plus haut sommet du Québec.

Préparatifs

Le Tour du Mont-Albert est une randonnée très exigeante, à la fois à cause de son dénivelé (870m D+), de sa longueur (17.8km – 6 à 8 heures de marche) et de certains passages abruptes. Il est donc important de bien se préparer.
Emportez de l’eau en quantité suffisante et de quoi manger. Si vous venez à manquer d’eau, profitez des ruisseaux qui viennent directement des glaciers. Elle est fraiche et tellement bonne ! Le météo peut rapidement changer en montagne et il fait généralement froid au sommet. Prévoyez donc un vêtement chaud et de quoi vous protéger de la pluie. Enfin, des bâtons de marche peuvent vous être utiles pour les passages les plus abruptes.
Le dernier conseil que nous pouvons vous donner est de commencer la randonnée assez tôt. Cela vous permettra de faire toute la montée avec la fraicheur matinale, de ne pas être gêné sur le sentier par d’autres randonneurs et potentiellement d’apercevoir des animaux.

Notez tout de même que pour préserver les caribous qui viennent sur le plateau, le sentier n’est ouvert que de mi-juin à septembre. N’hésitez pas à vous renseigner au centre d’accueil de la SEPAQ.

La Randonnée au Mont Albert

C’est lors de notre road trip en Gaspésie que nous avons réalisé cette belle randonnée. Certainement l’une des plus difficiles à ce jour, où tous les sentiments vous traversent… de la joie, de l’énervement, de la fatigue puis de la fierté. Si vous aimez marcher et que vous êtes dans le coin, foncez !

Dans quel sens faire la randonnée ? Nous vous conseillons le sens anti-horaire, soit de commencer par le versant Nord. La montée commence doucement jusqu’au Belvédère de la Saillie qui offre un point de vue le Gîte du Mont-Albert et le Parc. Ensuite la montée devient un peu plus difficile… Nous avons mis environ 2h pour faire la montée.

Nous étions plutôt contents et nous nous sommes dit que le plus gros était fait. Après ce long effort, vous laissez la forêt derrière vous et le sommet se dresse devant vous. C’est le moment de faire une pause bien méritée et de profiter de la vue sur les monts Chic-Chocs.

Avant de redescendre vous devrez traverser un immense plateau de toundra alpine. C’est d’ailleurs l’un des lieux où vous pourriez apercevoir des caribous. Malheureusement pour nous, nous n’avons vu aucun mi juillet.

Après la traversée commence la descente vers la vallée et la Grande Cuve. C’est ici que se trouve le passage le plus difficile du parcours. Constitué de gros blocs de roches, le début de la descente est très abrupte mais le paysage est à couper le souffle. Selon les niveaux, comptez entre 30 min et 1h pour faire 1 kilomètre. Et pour être honnête avec vous, nous avons bien mis 1h pour traverser ce secteur (on s’est dit que c’était à cause du nombre de photos que l’on avait prises…).

Après cela, vous n’avez plus qu’à longer le ruisseau qui serpente dans la vallée en direction de la Chute du Diable. Au fur et à mesure que vous descendez les paysages changent à nouveau. La roche orangée laisse petit à petit place à des forêts de sapins, paysage typiquement canadien. Enfin, vous arrivez au Lac du Diable puis à la Chute du Diable. La fin de la randonnée n’est plus qu’à quelques centaines de mètres. Profitez, le plus dur est derrière vous ! Il est maintenant temps d’aller se boire une bière au Gîte du Mont-Albert !

Carte d’identité

Où : Parc National de la Gaspésie
Départ : Centre de découverte et de services
Type : Boucle
Difficulté : Expert
Distance : 17,8 km / 11,1 miles
Dénivelé : 870 mètres
Durée : 6 à 8h

Bien que la randonnée soit assez longue, nous n’avons eu aucun difficulté pour nous orienter… Juste un petit passage au sommet, où nous nous sommes trompés de chemin. N’hésitez pas à enregistrer le parcours sur votre téléphone ou d’utiliser des applications comme AllTrails.
Sur le chemin du retour, nous avons croisé pas mal de randonneurs qui parcouraient le sentier dans l’autre sens. Vous pouvez très bien monter au sommet et redescendre par le même côté, dans ce cas nous recommandons le versant sud. Malgré la difficulté du sentier, les paysages sont très beaux. N’oubliez pas de consulter la météo avant le départ car elle peut changer très rapidement.

Laisser un commentaire