You are currently viewing Road trip en Côte Nord : itinéraire sur la route 138

Nous sommes partis en road trip à travers le Québec et en avons profité pour découvrir la belle et sauvage Côte Nord. Lors de nos recherches sur différents blogs et guides, peu de monde abordait cette partie du Québec, le Quebec maritime. Il n’en fallait pas moins pour piquer notre curiosité et partir en vadrouille sur la route 138, nommée également la Route des baleines. Mais que faire sur la Côte Nord ? Quelles sont les différentes étapes et choses à voir ?

Pour vous situer, la route 138 démarre bien au sud de Montréal, à Elgin et se termine dans la septentrionale ville de Blanc-Sablon. Cependant, en voiture, vous ne pourrez pas aller plus loin que Kegaska, à moins de prendre l’avion ou le bateau. Cette fameuse ville se trouve en effet au bout du bout de la route. Nous reviendrons sur cette ville un peu plus tard dans l’article.

Un road trip en Côte Nord demande du temps. C’est pour cela que beaucoup de voyageurs la déclinent. Vous devrez également effectuer un aller-retour, où bien couper en ferry pour rejoindre la Gaspésie. De la ville de Québec, comptez plus de 1 000kms pour rejoindre la dernière ville accessible par la route, Kegaska. Nous avons mis une quinzaine de jours à effectuer l’aller-retour. Lors de votre progression sur la route, vous aurez un sentiment de liberté mais aussi une sensation de bout du monde. Nous avons par moment croisé peu de voitures et la route traverse des paysages grandioses, entre toundra et forêt brulée.

La Haute Côte Nord : que faire et que découvrir ?

Comme il s’agit d’un itinéraire en aller-retour et non d’une boucle, vous allez devoir repasser par les mêmes villes au retour. Pour cela, nous avons décidé de ne pas nous arrêter aux mêmes endroits et de nous laisser des découvertes pour le trajet du retour. Néanmoins, pour plus de simplicité, nous vous détaillerons ici l’ensemble des endroits à découvrir de la région du sud au nord.

Départ de la ville de Tadoussac

la baie de tadoussac

Dans cet article, nous déciderons de démarrer l’itinéraire à Tadoussac. Ville incontournable et connue dans le monde entier pour observer des baleines et animaux marins. Une très belle ville mais également un ville touristique. Nous y avons passé une journée et c’est suffisant. Plusieurs endroits sont à découvrir dans cette ville et c’est aussi un lieu réputé pour ses excursions.
Nous nous sommes garés au stationnement du Centre d’interprétation des mammifères marins et en avons profité pour le visiter. L’entrée n’est pas donnée mais le centre, aussi petit soit-il, est intéressant, notamment si vous tombez sur un guide passionné. Vous comprendrez davantage la vie des baleines ou rorquals et les dangers qui les menacent.

Juste à côté du centre, se trouve une petite balade qui longe la rivière du Saguenay et l’estuaire du fleuve St Laurent, pour vous mener à la Pointe de l’Islet. Soyez à l’affut, vous pourriez voir vos premiers animaux ici ! Nous avons eu la chance de voir un rorqual à 50m de nous, malheureusement nous n’avons pas réussi à faire de photo.

la baie de tadoussac pour observer les baleines

Pour continuer la visite, vous découvrirez en plein centre ville, le magnifique hôtel de Tadoussac, qui surplombe la baie de la ville.

En quittant Tadoussac, juste à l’est de la sortie de la ville, vous y trouverez des dunes. La vue est magnifique du haut, vous pourrez également descendre si vous le souhaitez. Un parking se trouve juste à côté.

dunes de tadoussac

Combien de temps passer à Tadoussac ?

Si vous réalisez une excursion, 2 jours suffisent. Nous y avons passé uniquement une journée et nous avons trouvé que c’était suffisant.

Où manger ? Où dormir ?

Pour manger, nous ne vous recommandons pas d’adresse particulière. Comme toute ville touristique, les prix sont assez élevés et les restaurants souvent complets en plein été. Un sandwich à la boulangerie A l’Emportée, a fait l’affaire (plus une petite glace au goûter).

Comme nous étions en van et nous avons passé qu’une seule journée, nous n’avons pas dormi à Tadoussac. A cause de la crise sanitaire, le camping sauvage avait été interdit par le Maire de la ville. Nous vous conseillons donc d’aller un peu en dehors.

Grandes Bergeronnes, Les Escoumins : l’endroit rêvé pour l’observation des baleines

En continuant vers le nord, vous tomberez sur les petites villes des Grandes Bergeronnes et des Escoumins. Un peu moins connues et donc un peu moins touristiques, vous pourrez observer des baleines, assis au bord du fleuve. Nous vous recommandons de profiter au moins d’une matinée, à chiller et à les observer. Malgré que l’entrée soit payante car protégée par Parc Canada, vous trouverez un très bel endroit à Cap Bon Désir. Même si il fait beau, couvrez vous ! Vous serez au bord du fleuve et le vent peut être assez frais et même en plein été… ! Nous avions même pris une couverture avec nous… N’hésitez pas à prévoir de quoi pique niquer, vous pourrez manger depuis les rochers. Surtout, prenez vos jumelles, votre téléobjectif et aussi un coussin pour vous assoir.


Nous avons vu ce jour là près d’une dizaine de rorquals ! et une baleine à bosse, au loin, très loin, mais observable aux jumelles, qui faisait des sauts avec son petit; MAGIQUE ! Des phoques viendront vous faire quelques coucous de temps en temps. Même si nous avons vu plusieurs animaux, il s’agit d’un lieu naturel, et non d’un zoo. Rien ne vous garanti d’en voir… Nous avons privilégié cet endroit aux excursions, qui sont souvent très chères et parfois gênent les baleines venus se nourrir…

Le sud de la Côte Nord, des Escoumins à Baie-Comeau

Une fois passé Les Escoumins, vous vous rendrez vite compte que les touristes sont bien moins présents. Qu’on se le dise, vous allez attaquer une portion de la Côte Nord qui est peu touristique et qui ne manque pas de charme. Pour ne pas faire trop de route, nous nous sommes arrêtés à l’aller, dans la petite ville de Portneuf-sur-mer. Vous ne trouverez pas de restaurant et peu d’animation. Sa baie est en revanche très belle, c’est l’endroit idéal pour une halte reposante.

Forestville est la grosse ville du coin. Attention cependant, ne vous attendez pas à voir de grands centres commerciaux ! Vous êtes sur la Côte Nord, où la vie est paisible. En plus, nous avons même trouvé un super petit vendeur de baies qui commercialise ce qu’il cueille dans la région. Si vous voulez goûter au poivre des dunes, thé du labrador nous vous le recommandons ! Appelez avant, car il peut être en forêt en pleine cueillette.

Juste avant l’arrivée à Baie-Comeau, vous pouvez faire un arrêt au parc nature de Pointe-aux-Outardes. Il s’agit d’un parc avec différents écosystèmes et notamment des marais salants. Des visites gratuites, très intéressantes, y sont proposées. Vous pourrez ainsi en apprendre davantage sur la flore de la Côte Nord, la faune qui y réside, et goûter quelques baies et plantes comestibles.

Où dormir dans les alentours ?

Comme vous le savez déjà, nous étions en van pour ce road trip. Nous avons trouvé un très beau endroit pour y passer la nuit. D’ailleurs, n’hésitez pas à arriver tôt car il se rempli très vite. Il est trouvable via l’application Ioverlander.

Baie-Comeau et Manic 2

Baie-Comeau est le point de départ pour rejoindre Manic 2. Si ce nom ne vous évoque rien, il s’agit d’une centrale hydroélectrique appartenant à Hydro Québec. Mais surtout, vous découvrirez l’un des plus grands barrages de ce type au monde. La station hydroélectrique peut se visiter sur réservation. Par chance, alors qu’on n’avait pas eu de place, nous nous y sommes quand même rendus et avons pu faire la visite. Malheureusement, nous n’avons pas pu faire de photo de l’intérieur. La route est très praticable, donc pas d’inquiétude de ce côté.

Baie-Comeau est une mignonne ville, avec une artère commerçante où vous trouverez quelques commerces. A l’extérieur de la ville, vous trouverez tout le nécessaire et les grands magasins présents ailleurs au Québec.

Où manger à Baie Comeau ?

A l’aller, nous nous sommes arrêtés à la microbrasserie St Pancrace. Vous pourrez y déguster plusieurs bières tout en grignotant des produits locaux. Une belle adresse !

Au retour, nous avons fait une halte à Le Manoir du café, pour une pause salade et sandwich.

Que ramener ?

Vous trouverez plusieurs petits commerces dans cette rue et notamment la manufacture de savons boréales. Les savons sont réalisés de façon artisanale avec des produits de la région. Un souvenir original à ramener.

La Basse Côte Nord : une région sauvage et splendide

Une fois passé Baie Comeau, vous arriverez dans une région plus sauvage et encore moins touristique. Vous traverserez de petits villages et découvrirez des paysages à couper le souffle dont de magnifiques plages.

Port Cartier et Sept-Iles

Port Cartier est une petite ville paisible de la Côte Nord. Vous trouverez différents commerces pour refaire le plein de denrées. La ville dispose de deux parcs et notamment celui des Cascades. Si vous faites du boondocking, le spot est très agréable.

A l’aller, nous avons fait un arrêt à Sept Iles, sous un déluge ! Il a plu non stop toute la journée… Nous avons décidé de loger à l’auberge de jeunesse Le Tangon, notamment pour pouvoir cuisiner à l’abri. Mais également, en profiter pour faire quelques lessives.

Par chance, au retour, nous avons eu un meilleur temps. Nous avons donc décidé de s’arrêter de nouveau dans cette ville, notamment pour profiter de la balade sur la marina. (Nous avions trouvé, au nord de la ville, un superbe endroit pour y passer la nuit. Le lever du soleil et le réveil du matin étaient vraiment agréables).

Rivière-au-Tonnerre et les alentours

Avant d’arriver à Rivière-au-Tonnerre, faites une halte à la Chute Manitou. Le stationnement se trouve en bord de route. Une courte balade vous amènera à la chute d’eau. Assez impressionnante !

Chute manitou

Nous avons fait un petit arrêt à Rivière-au-Tonnerre notamment pour y découvrir son église centenaire. Toute faite de bois, elle a également la particularité d’être… bleue à l’intérieur ! Très photogénique ! Savez-vous pourquoi la ville porte ce nom ? il semblerait que la rivière fasse le bruit du tonnerre… Nous en avons profité pour faire un stop à la maison du chicoutai, une baie qui pousse en Côte Nord, mais les prix nous ont fait renoncer à acheter un petit pot de confiture…

Havre Saint-Pierre

Plus que quelques centaines de kilomètres pour rejoindre le bout de la route 138. Havre Saint-Pierre est la dernière grande ville avant le boutte. N’hésitez pas à y faire toutes vos provisions. La ville est très agréable, avec sa balade qui longe le fleuve. Car oui, nous sommes toujours le long du Saint Laurent. Havre Saint-Pierre est également le point de départ des archipels Mingan. Nous n’avons pas fait d’excursions, nous trouvions les prix assez élevés et le beau temps n’était pas garanti.

baie de havre saint pierre

Où manger à Havre Saint-Pierre ?

Nous avons goûté à une excellente tourte aux fruits de mer de la poissonnerie du Havre, qui se situe en bord de fleuve.

Nous avons également dégusté les plats du restaurant La Promenade. Ce n’est pas le moins cher, mais les plats étaient copieux et très bons.

Où dormir ?

Nous vous conseillons d’aller vers le nord de Havre Saint-Pierre, où un petit parking vous attend avec une magnifique vue sur toute la baie.

vue au reveil à Havre Saint Pierre

De Havre Saint-Pierre à Kegaska

En continuant la route, n’hésitez pas à faire des arrêts dans les différents villages et notamment à Baie-Johan-Beetz. Un nom un peu étrange mais l’endroit est vraiment beau. Je crois que ce jour-là, nous avons croisé 2 personnes… D’ailleurs en vous arrêtant sur le bord de la route, vous pourrez sans doute y ramasser quelques bleuets sauvages ! Quel régal !

A quelques kilomètres du boutte, nous vous recommandons le camping à Aguanish, au Relaye des Cayes. Le cadre est sauvage et le site très naturel. Puis le temps était avec nous, autant en profiter. Loin de toute pollution lumineuse, nous avons pu contempler les perséides et de magnifiques ciels étoilés. Nous en avons même profité pour se baigner ! Un super souvenir, de se dire que nous nous sommes baignés dans le fleuve Saint-Laurent, au bout du Québec. Ce coté sauvage avec des kilomètres de magnifiques plages de sables dorés nous a rappellé notre chère côte atlantique.

Avant de rejoindre la fin de la route, faites un petit arrêt à Natashquan. Vous y trouverez une belle plage et une adresse très sympa pour y manger ou boire un café. Nous en avions également profiter pour gouter aux chocolats, La Coqueline.

Enfin, après une quarantaine de kilomètres sur des graviers (la fameuse gravel road), vous arriverez à Kegaska. Un tout petit village de pêcheur, sans grand intérêt soyons honnêtes. . Ici, c’est le boutte de la route. Vous ne pouvez pas aller plus loin… Des projets de construction de route sont d’ailleurs en cours. Nous avons atteint notre objectif, atteindre le bout. Un sentiment étrange, de se dire que l’on ne peut pas aller plus loin en voiture. Et en bon baroudeurs que nous sommes, la photo devant le panneau indiquant la fin était obligatoire ! D’ailleurs, si vous prenez à gauche, vous irez à l’aéroport, et si vous prenez à droite, vous irez vers l’embarcadère du ferry.

Les choses à ne pas louper pendant votre road trip en Côte Nord

  1. Observer les baleines depuis Cap Bon Désir
  2. Manger des fruits de mer ou du poisson
  3. Découvrir les baies sauvages d’ici comme le chicoutai ou le poivre des dunes
  4. Visiter le barrage Manic 2
  5. S’arrêter dans les petits villages comme Baie-Johan-Beetz

Quand partir sur la route 138 ?

Outre la météo, si vous souhaitez observer les baleines, qui est l’une des principales activités, il faudra vous y rendre entre mai et septembre. C’est à cette période que les baleines rentrent dans l’estuaire du fleuve Saint Laurent pour se nourrir.

Le temps sera également plus agréable à cette période. Attention tout de même, vous êtes au Quebec et la météo peut être très changeante même en plein mois de juillet. Prévoyez donc de quoi vous couvrir contre la pluie et le froid. Mais prévoyez aussi vos lunettes de soleil et la crème solaire !

Les sites qui nous ont aidé à planifier notre trajet

Le blog de Deux québécois autour du monde, rempli de bonnes adresses et de bons conseils !

Le site et le guide de Tourisme Côte Nord. Ils regorgent de bons conseils et il est ultra pratique ! Vous pouvez vous procurez le petit guide dans les différents offices de tourisme des villes que vous traverserez !

Bonne route !

Cet article a 4 commentaires

  1. Déborah

    Coucouuu!! Alors pour les bonnes adresses culinaires sur la Côte Nord ..
    Tout d’abord le café bohème (nourriture et déco superbe), et le micro de Tadou qui est toute jeune (été 2018). Un peu plus haut, le Kiboikoi est un café/resto/bar culturel genial, tout y est bon surtout les paninis et les gâteaux au chocolat c’est parfait après une journée à observer les baleines.
    Autre coup de cœur la micro St Pancras à Baie Comeau bien sûr, mention speciale pour la baie cachée et la tête de cheval et les Bourgots marinés! A Sept-iles la micro la Compagnie est toute toute jeune et déjà super coool, l’incontournable chez Omer assiette super généreuse et très bonne, tout le monde y va la bas, mais énorme coup de cœur pour le café d’Edgar avec toutes les tapas et la sangria !!!
    Miam miam, de bons souvenirs culinaires, il y a de quoi faire sur la côte Nord !!

  2. Alizée B

    Merci Déborah pour ton commentaire et toutes ces adresses ! Nous validons également la microbrasserie de Baie Comeau 🙂 Malheureusement nous n’avons pas pu tester toutes les autres adresses, ça sera une bonne occasion pour y retourner 🙂

  3. Chantou

    C’est plus interessant qu’un guide touristique !!!!! Très beau travail et très belles photos. C’est très vivant et très agréable à lire. Félicitations à tous les deux.

  4. Alizée B

    Merci pour cette réponse 😀 on avait adoré cette partie du voyage donc on essaye de donner envie 🙂

Laisser un commentaire